Le Clédar, 30 ans de spectacles

La Compagnie du Clédar fêtera ses trente ans de spectacles en 2017

1986 Le 29 janvier, par une froide soirée d’hiver, une équipe de cinglés se réunissent pour adopter les statuts fondateurs de la «Compagnie du Clédar».

1987 Barouf à Ghiogga de Goldoni. Une idée folle de Gérard Demierre. Nous faire jouer les intrigues de pêcheurs de l’Adriatique. Une ambiance méditerranéenne et mystérieuse sur le lac de Joux.

1989 Les enfants du Pirate d'après «La Belle Rombière» de J. Clevers et G. Hanoteau. Une cabane devient galion à l’orée de la forêt du Risoud. Les pirates rivalisent d’intrigues.

1991 Le Rêve d’Anton, création du Clédar tirée de l’œuvre de Tchekhov. Anton Tchekhov nous reçoit dans son salon pour le thé. Il nous y livre des fragments de sa vie à travers ses textes. Une belle évocation de son époque dans l’antique salle du Séchey.

1993 L’Opéra de Quatr’Sous de Bertold Brecht et Kurt Weil joué sur la piste circulaire d’un chapiteau de cirque au Brassus.

1995 Le Balcon de Jean Genet au Château de Hautes Roches, ou les amours clandestines et fantasmagoriques de l’Évêque, du Juge et du Général dans une maison d’illusions dont personne n’avait soupçonné l’existence au-dessus du village du Pont.

1997 L’Illustre Théâtre de Monsieur Molière. Encore une création du Clédar. La scierie du Brassus se transforme au gré des loges, des rideaux, des intrigues et des chariots surgis d'un autre temps pour raconter la fascinante existence de Molière, né Jean-Baptiste Poquelin.

1999 Le Cimetière des Voitures de Fernando Arrabal. Une rencontre unique avec le plus grand auteur espagnol contemporain dans la patinoire du Sentier, transformée en restaurant madrilène, en labyrinthe et en cimetière de voitures.

2001 Le Printemps de Denis Guénoun. La scierie désaffectée de l’Abbaye sert de cadre à une vaste épopée relatant les bouleversements de l’Europe au début du XVIe siècle. Le Vatican, Luther, Charles Quint, Michel-Ange, Isabelle de Castille et Copernic sont les protagonistes de cette formidable fresque historique.

2003 Il est interdit de faire le clown dans l’entreprise, création du Clédar à partir des «entrées clownesques» de Tristan Rémy. Le temps d'un été, les comédiens se transforment en employés d’une entreprise pas toujours sérieuse et amusent leur public dans le hangar forestier du Sentier.

2005 Naissance d’Hamlet d’Anne Cuneo. Dans un théâtre élisabéthain construit de ses mains, le Clédar raconte comment William Shakespeare en est venu à écrire sa célèbre pièce «Hamlet» et nous fait vivre une Première historique. Cette aventure artistique a fait l’objet d’un long métrage d’Anne Cuneo qui recueillit un grand succès aux Journées cinématographiques de Soleure en 2006. Il fut diffusé dans les salles romandes ainsi que sur TSR2.

2007 Rester partir, une Passion sous les Tropiques de Bernard Chartreux. Le voyage, la découverte de Tombouctou et la déconvenue de l'explorateur français René Caillié, le rêve de la consécration puis le pénible retour en France. Pour cette occasion, le théâtre élisabéthain du Clédar est monté une ultime fois à la Vallée, aux Charbonnières, avant d’être définitivement posé sur les rives du lac à Yverdon-les-Bains.

2009 La Quinzaine Prodigieuse, une évocation d’Anne Cuneo. Une épopée bien combière qui vit en quinze années le passage de douze mille soldats du général Bourbaki en 1971, le début de l’exploitation de la glace de nos lacs en 1879 et la construction du chemin de fer en 1886. Des trains spéciaux amenèrent les spectateurs jusque dans la nouvelle gare du Brassus transformée pour l’occasion en salle de spectacle.

2011 La cuisine de Sir Arnold Wesker, dans une traduction de l’anglais d’Anne Cuneo. Une aventure frénétique dans la cuisine d’un (très) grand restaurant. Ce spectacle est joué dans un cadre digne d’un vingt-cinquième anniversaire : le chapiteau aux mille miroirs «Carrousel», joyau art déco issu d’une tradition amoureusement conservée depuis quatre générations par la famille Klessens de Belgique.

2013 La Dame de chez Maxim de Georges Feydeau. Pour la première fois de son histoire, le Clédar s’attaque au théâtre de boulevard. Aventure artistique des plus difficiles malgré les apparences ! Cette pièce sera jouée dans un lieu existant, mais complètement transformé : Le Casino du Brassus deviendra par la magie de notre scénographe le «café-théâtre de la Crevette verte»

2015 Portrait des Vaudois. En 2011, notre metteur en scène Michel Toman nous propose de faire une adaptation théâtrale de cet ouvrage bien connu de Jacques Chessex. Cette adaptation, terminée en 2014, a reçu l’approbation enthousiaste des fils de l’auteur. Le site choisi pour présenter ce spectacle se situe dans les bâtiments de l’AVJ Transports et Voyages, aux Bioux

A ces quinze spectacles il faut encore ajouter le tournage en 1985 du film Victoria, qui relate une sombre histoire de passeurs et de sorcières dans la forêt du Risoud, ainsi que deux spectacles «d’hiver», l’un inspiré par Sacha Guitry en 1994 et l’autre, «Le Père Noël est une Ordure» en 1996.

Un ouvrage illustré racontant 25 ans d’aventures théâtrales de la Compagnie du Clédar a paru en 2013 et est disponible sur demande.

Le Sentier, janvier 2015